S'inscrire au CED - Se connecter
Faire un don

A propos de Canal Educatif

L'équipe de direction

Rémy Diaz Rémy Diaz, 30 ans, est diplômé de Sciences Po Grenoble. Il travaille chez Warner Bros. Au sein du CED, il veille à la qualité scénaristique des nouveaux projets.
Erwan Bomstein-Erb

Erwan Bomstein-Erb, 32 ans, est agrégé de philosophie et diplômé d'HEC. Il assure le rôle de producteur en supervisant les nouveaux projets.

Simon Joliveau-Breney, 23 ans, est responsable technique et web du CED

Collaborateurs

Grégory Van Aelbrouck a largement contribué au graphisme de la nouvelle version du site du CED.

Nos partenaires

La structure

Canal Educatif à la Demande (CED) est une association loi 1901 basée à Paris, reconnue d'intérêt général par l'administration fiscale. Elle a été fondée en mars 2006 et a obtenu de premiers financements en février 2007.

Nos partenaires

Le CED jouit d'une expérience réelle des partenariats avec le Ministère des Finances, HEC, le Musée du Louvre, l'Ecole du Louvre ou l'INHA pour la production de vidéos. Son amorcage a été rendu possible grâce au soutien de l'Education nationale et du Conseil général des Hauts-de-Seine.

Aujourd'hui, nous fonctionnons grâce au soutien des internautes, et en mobilisant des financements projet par projet.

Notre objectif : offrir des vidéos éducatives de qualité gratuitement sur le net

Notre métier de base est de produire des vidéos éducatives. Produire, c'est réunir des talents, des partenaires et des financements autour de projets solides, et veiller à leur meilleure distribution possible.

Nous privilégions la qualité sur la quantité : nous sélectionnons des projets à fort potentiel d'audience, fouillés, scénarisés et vifs, dignes d'être utilisés en famille, à l'Ecole ou à l'Université.

Nous nous distinguons par un fonctionnement collaboratif et philanthropique. Collaboratif, parce que nous utilisons le web pour mobiliser des talents et des financements. Philanthropique, parce que nous voulons offrir des vidéos d'excellence gratuites, avant l'émergence de modèles économiques.

Notre parti-pris : de bonnes histoires avant tout

Depuis 2007, nous avons constitué un premier catalogue de vidéos éducatives en HD. Forts de cette expérience, nous sommes convaincus que le critère clé de la réussite réside dans la qualité et la pluridisciplinarité de l'histoire. C'est le coeur de notre savoir-faire : avant de faire des vidéos, développer des scénarios problématisés qui mettent à la portée de tous le fruit de recherches scientifiques pointues.

Revue de presse, distinctions et citations au niveau européen ou national et le blog de l'équipe.

Nos meilleures réalisations actuellement en ligne : Rodin et Delacroix.

Un nouveau rôle pour les internautes : public, critiques, financeurs de films

En tant que projet privé, nous ne sommes pas abonnés aux subventions ! C'est le soutien de partenaires et des internautes qui nous permet d'exister.

Vous avez apprécié l'une de nos vidéos, faites don en ligne !

Professionnels, apportez vos compétences au CED pour des missions ponctuelles.

En tant qu'institution, vous pouvez devenir partenaire du CED, notamment pour la coproduction et la diffusion de vidéos. Nous contacter.

Notre projet fondateur en détails

I. Une finalité d'intérêt général : démocratiser l'accès à la culture des sciences, de l'économie et des arts pour redonner du sens aux savoirs

Le Canal Educatif à la Demande (CED) est une initiative philanthropique qui a pour objet de "compléter l'Ecole à domicile", en donnant la possibilité à tous les élèves et toutes les familles d'accéder gratuitement et "à la demande" au "capital culturel" nécessaire pour relier les savoirs scolaires à un sentiment d'utilité ou de grandeur. Il se concentre sur trois besoins prioritaires : le développement de la culture des sciences, des arts et de l'économie.

Cette initiative repose sur une expérience concrète de l'enseignement, qui a permis de constater qu'une majorité d'élèves ne développe pas de goût authentique pour le travail à l'Ecole faute de pouvoir accéder à des connaissances culturelles de fond, d'une façon régulière, vivante et rigoureuse : connaissances de voies de réussite ambitieuses dans l'économie et la vie professionnelle, connaissance de l'origine et de l'utilité des découvertes scientifiques, connaissance du plaisir des grandes oeuvres d'art.

Le CED se distingue donc à la fois par une focalisation sur un public de jeunes et d'adultes, et sur la recherche de productions ambitieuses sur le fond, "à la fois vivantes et analytiques". Le CED ne croit pas qu'il existerait des recettes formelles et générales pour rendre un sujet intéressant.

Les enjeux sont triples : l'égalité des chances, la préparation aux enjeux de la société de la connaissance, la revalorisation des personnes porteuses de savoirs.

 

II. Fonctionnement collaboratif : utiliser le web pour fédérer talents et partenaires

Le CED cherche à fédérer des volontaires et partenaires pour créer le premier patrimoine participatif d'objets culturels et éducatifs (et d'abord de vidéos), dans le domaine des sciences, de l'économie et des arts. Son site, son audience et ses moyens sont à la disposition de tous les individus (professeurs, vidéastes, experts), institutions (musées, fondations, associations reconnues) et entreprises désireuses de diffuser des connaissances auprès des jeunes, d'une façon vivante et rigoureuse.

Les efforts de l'ensemble de ceux qui travaillent à la diffusion des richesses culturelles et des savoirs doivent être mieux coordonnés pour atteindre une plus large audience et un plus fort impact dans le temps. Le CED souhaite favoriser des partenariats avec les musées et lieux de culture pour créer des vidéos qui leur permettent de toucher de nouveaux publics et qui répondent en même temps au souci "d'analyticité" de l'Ecole. Il souhaite également mieux relier l'éducation secondaire au système d'éducation supérieure, où les savoirs sont réactualisés et envisagés de façon problématique.

 

III. Politique éditoriale : en phase avec les besoins des élèves et avec les exigence de la vidéo à la demande (Vod)...

Les objets éducatif et culturels proposés doivent répondre à trois critères transverses :

  • Avoir une utilité évidente pour le monde académique. Afin de pouvoir être donnés comme "devoirs" par des enseignants, ils doivent avoir une réelle valeur académique, transmettre des connaissances sûres, et analytiques, sans être des "cours filmés" ou des "transposition de manuels" , qui seraient redondants par rapport au travail en classe.
  • Etre scénarisés. Afin de pouvoir être à la hauteur de l'attrait de programmes télévisés professionnels et de retenir l'attention sans artifices, chaque vidéo doit comporter une intrigue, un plan explicite, un développement, une conclusion et des enjeux clairs.
  • Offrir une réelle ouverture sur le monde, un ton vif , une mise en perspective des connaissances. Aucune production ne doit simplement consister à répéter une expérience typique d'un cours ou d'une activité pédagogique.

Un pari sur la qualité des productions

A l'heure où les vidéos se multiplient et où les techniques de production se banalisent, la valeur d'oeuvres bien construites et qui "font réellement sens" pour les élèves augmente.

Afin d'offrir une base de contenus lisible, qualitative et vivante, le CED :

  • soutient la production "semi-professionelle" de nouvelles productions audiovisuelles, en partenariat avec des professeurs et la société civile. D'ores et déjà, le CED s'est vu proposer des scénarios et a investi pour les améliorer, les produire et les mettre en ligne auprès du plus grand nombre.
    La logique de ces nouvelles productions consiste à réunir trois parties :
    • Des auteurs. Chaque projet est porté par un ou plusieurs auteurs, qui prennent l'initiative du projet au moins jusqu'au scénario : il peut s'agir d'enseignants (dans le cadre de leur classe ou non) mais aussi de toute personne détenant une expertise attestée (par un diplôme, une expérience) dans le domaine qu'elle souhaite traiter. Le projet commence généralement par un synopsis ou un traitement qui décrit l'esprit du projet, ses finalités, son thème et l'esquisse de sa structure.
    • Un producteur actif. Les équipes du CED, en cas d'intérêt pour l'avant-projet, travaillent avec ces auteurs pour s'assurer de son adéquation avec la politique éditoriale du canal, pour améliorer le scénario, pour identifier des partenaires possibles, et in fine, pour soutenir ou effectuer la production technique du film, en investissant des moyens.
    • Des partenaires (culturels, universitaires, institutionnels, industriels, etc). Avec les auteurs, le CED identifie des partenaires qui permettront à la production de donner à voir des choses qui sortent du quotidien scolaire, ou d'apporter un complément d'expertise susceptible d'augmenter la qualité de la production.
  • diffuse des productions professionnelles existantes, dans le respect de la propriété intellectuelle.

Le CED se concentrera plus particulièrement sur trois défis, avec un esprit sensible et analytique :

  • La diffusion d'une culture générale des sciences et de l'innovation, pour développer les vocations et l'amour des sciences et de l'innovation.
  • La diffusion d'une culture de l'économie et des voies de réussite, pour rapprocher les jeunes du monde économique concret et élargir leur ambition.
  • La diffusion d'une meilleure culture artistique, pour développer la sensibilité et le sens d'appartenance à une civilisation commune.